Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

VOLET 2 : agents de restauration, agents de service

et agents polyvalents

Historique :

- rentrée 2008 : semaine de 4 jours : suppression des cours le samedi matin.

- rentrée 2010 : passage au menu unique dans les restaurants scolaires

- rentrée 2011 : mise en place de la régie unique et de la commande centralisée (suppression des postes de gestionnaires) – création d'un poste de qualiticien restauration scolaire

- 2012-2013 : dotation de nouveau matériel pour les agents d'entretien

- rentrée 2013 : réforme des rythmes scolaires (école le mercredi matin), mise en place des TAPS (temps d'activité périscolaire)

LES AGENTS DE RESTAURATION :

En 2010 : le passage au menu unique a changé la façon de travailler des chefs de production. Certains d'entre eux ont eu le sentiment d'avoir perdu leur autonomie et ont ressenti une dévalorisation de leur travail. Il leur a été demandé de participer, à tour de rôle, aux commissions de menus.

En 2011 : mise en place de la commande centralisée qui a encore modifié le travail des chefs de production. Les quantités de marchandise dont ils ont besoin sont quelquefois sous estimées (logiciel qui ne tient pas compte de l'aspect humain.

Le travail administratif a quant à lui augmenté. Les agents de production n'ont plus à passer les commandes, mais, ont un travail important de vérification des commandes prévues par le logiciel. Les problèmes de livraison qui pouvaient être réglés directement avec les fournisseurs en quelques minutes par téléphone occasionnent maintenant un circuit long, compliqué et pas toujours efficace.  

En 2013 : la mise en place des TAPS dans le cadre de la réforme des rythmes scolaires raccourcit le temps de repas engendrant un stress tant pour les enfants que pour le personnel. Les enfants ayant moins de temps pour manger les chefs de production ont pu constater une augmentation du gaspillage.

Les chefs de production travaillent avec une équipe d'aides ou de seconds de cuisine et des agents polyvalents. Les remplacements ne sont pas toujours à la hauteur des besoins et il y a une vraie disparité selon les sites, ce qui crée des conditions de travail inégales et une surcharge peu équitable. 

LES AGENTS DE SERVICE :

En 2008 : suppression de l'école le samedi matin permettant ainsi d'effectuer l'entretien des classes sur une matinée sans la présence des enfants. Certains agents ont été amenés à travailler sur d'autres sites (ex : les gymnases).

En 2008-2009 : grâce à un travail de fond de la CFDT sur l'égalité homme/femme, les temps de travail des agents ont été regroupés, dans la mesure du possible sur un même site, avec suppression des horaires coupés.

En 2012 : contrairement aux attentes, le nouveau matériel n'a pas allégé le travail. Celui-ci avait été mis en place pour soulager les maux mais le constat à ce jour est que la charge de travail de chaque agent a augmenté. A-t-on vraiment pris en considération l'âge et les problèmes de santé des agents ?

En 2013 : la réforme des rythmes scolaires a modifié les emplois du temps (à nouveau des horaires en coupures). La charge de travail s'est considérablement alourdie. La direction de l'administration générale a effectué un bref état des lieux, qui n'a pas véritablement pris en compte les problématiques rencontrées.

Restriction de personnel, absences non remplacées (retraite, maladie, formation…) plus de travail en moins de temps imparti = fatigue, stress. Manque de concertation, cette désorganisation entraine une tension entre les agents.

Un exemple significatif pris sur un groupe scolaire : en 2004,, il y avait 9 agents d'entretien pour 30 pièces. En 2013, il y a 3 agents d'entretien sur le même site pour le même nombre de pièces, sachant qu'avec la mise en place des TAPS, les classes sont de nouveau ouvertes en continu.

LES POLYVALENTS :

Ces agents sont sensés répartir leur travail en fonction des besoins entre les missions d'agents de service et d'agents de restauration. Leur plus grosse difficulté est due au non remplacement des agents absents, malades ou en formation, voire des agents partis en retraite, car ils doivent alors combler "les trous" en parant au plus pressé. Il leur paraît parfois peu évident de trouver du sens à leur travail, alors que, comme l'ensemble des agents dont nous venons de parler, ils contribuent aussi au bon fonctionnement du système éducatif.

 

             CE QUE LA CFDT DEMANDE POUR CES PROFESSIONNELS :

=> Renforcement de l'équipe de remplacement

=> Création d'équipes de remplacement spécialisées par corps de métier

=> Remplacement des agents absents

=> Meilleure anticipation des départs en retraite afin qu'ils soient remplacés dès leur départ

CE QUE LA CFDT A OBTENU POUR CES PROFESSIONNELS :

=> que les agents de maternelle primaire restauration participent à des rencontres où ils puissent s'exprimer (au sein des services ainsi qu'au sein des conseils d'écoles)

=> En 2010, mise en place d'un groupe de travail pour normaliser les tâches (valoriser les agents et les former)

=> En 2011, les chefs de production ont obtenu le versement de la NBI au titre de leur fonction d'encadrement

=> Complément d'heures et déprécarisation pour les agents volontaires dans le cadre des TAPS (proposé aux agents dont la quotité de travail était la moins élevée).

 

Un troisième VOLET développera la condition des ATSEM, des éducateurs sportifs, des animateurs qui nous ont récemment sollicités.

Partager cet article

Repost 0