Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La CFDT Interco CAEN/CCAS

Vous informe des suites de notre rendez-vous avec le Maire de CAEN.

Un rendez-vous nous a été octroyé à 14h00 le 10 juin suite à notre lettre ouverte au Maire, parue dans la presse début mai 2015 où nous dénoncions des pratiques de managements abusives, le mal-être croissant au travail. Nous avons finalement été reçus à 14h45.

Nous avons demandé :

- des espaces de dialogue entre les partenaires sociaux et la Municipalité en dehors des instances officielles (CT, CHS-CT et CAP), qui deviennent des chambres d'enregistrement des dossiers. En effet, sans concertation en amont, cela ne nous laisse aucun délai pour prendre la mesure et l'impact des réformes et réorganisations des services auprès des agents et des réalités de terrain. Nous avons rappelé nos demandes antérieures, puisque les mutualisations sont totalement engagées, qu'une harmonisation des pratiques RH Agglo, Ville, CCAS, en terme d'horaires, de réglementation, d'avantages sociaux, de cotation des emplois et des postes, d'attribution de primes, de ratios d'avancement, entre autres, s'engagent dans les plus brefs délais avec les partenaires sociaux.

- des mesures urgentes, pour sortir au plus vite de leur souffrance au travail, les agents qui subissent un management abusif et intolérable – CHS-CT, commission RPS : des fiches d'agression ont été déposées, elles sont restées sans suite. C'est illégal.

- de sortir des règles comptables strictes et de donner ou redonner des moyens aux services d'accueil et d'aide à la personne (petite enfance, enfance, personnes âgées, solidarité) pour fonctionner dans des conditions de travail décentes. Dans ces services, ce sont principalement les agents de la catégorie C qui assurent la continuité du service public, dans un contexte à fort risque psycho-social et souvent avec des taux d'emploi inférieur à 70%, et l'encadrement intermédiaire subit de telles pressions que les situations de "burn-out" croissent. La concertation est la base de réussite pour toute organisation, celles des agents de terrain comme des cadres de proximité. L'absentéisme croissant a des raisons d'être mais les causes ne sont pas traitées à la source.

- de mettre à parution tous les postes favorisant la mobilité interne. En effet, depuis quelques temps certains postes ne connaissent pas l'affichage, diminuant ainsi les fortes attentes de mobilité.

- de se prononcer sur le dispositif de départ volontaire dans la fonction publique territoriale, c'est un droit qui permet à tout fonctionnaire de percevoir une indemnité avant de quitter la fonction publique, souvent utilisé pour créer sa propre entreprise. Accepté à l'Etat, dans la territoriale, c'est à chaque conseil Municipal, Communautaire, Départemental, Régional, de se prononcer sur ces demandes (nous savons qu'il en existe).

- d'organiser en anticipant plus rapidement le travail et l'embauche des saisonniers, souvent des étudiants qui reçoivent très tardivement les propositions et qui sont déjà embauchés ailleurs. L'an dernier environ 40% des retenus ont décliné pour ces raisons. De plus, à la Ville les réponses sont parties il y a quelques jours, au CCAS on ne sait pas…. Une seule DRH, une seule élue aux Ressources Humaines, mais pas le même traitement entre les 2 collectivités… A quand l'harmonisation sur ce point aussi ?

- la création d'un pôle RH spécifique pour les agents en reclassement pour raison médicale ou en aménagement de poste, avec une prise en charge et un accompagnement de retour à l'emploi avec des formations ou solutions adaptées.

Nous avons dénoncé :

- la précarité, beaucoup de taux d'emploi varient entre 30 et 70% dans les métiers majoritairement occupés par des femmes (les lois européennes en la matière qualifieraient la politique RH de notre collectivité comme discriminatoire envers les femmes).

- l'affectation de certaines ATSEM dans le pôle de remplacement avec les critères choisis par la DE (notamment pour celles qui ont fait fonction d'ATSEM depuis des années sans le concours mais avec un CAP petite enfance) et la réorganisation des cuisines relais avec des taux d'emploi faibles.

- le fait qu'en l'absence de certains cuisiniers dans les restaurants des EHPA/EHPAD, il est demandé à des aides de cuisine (agents techniques) de préparer des repas nécessitant des cuissons, sans habilitation.

- des pratiques managériales inhumaines dans certains secteurs où, les incivilités, l'irrespect, la violence verbale "brisent" des agents et où le fait que certains agents, qui osent dénoncer ces agissements, soient systématiquement considérés comme "réfractaires", et ce, particulièrement au CCAS et à la Direction de l'Education.

- le fait que des agents, pour lesquels le Comité médical, reconnus inapte à leur emploi, mais pas à tout emploi, a émis un avis favorable pour un reclassement professionnel pour raisons médicales, reçoivent des courriers LRAR leur demandant de se mettre en disponibilité d'office, sans avoir accès à moins 3 propositions de postes alors que c'est une obligation de l'employeur.

- la perte en qualité des projets visant à favoriser le maintien de la vie sociale des personnes âgées principalement, isolées ou en établissement, et à lutter contre la dépendance ; un réseau de proximité au Chemin Vert a été créé, il mériterait d'être étendu à d'autres secteurs caennais. Animer un réseau, des activités en EHPA/EHPAD, des projets de partenariats multi générationnels et associatifs, est un véritable métier, et la non reconnaissance de ces compétences est un véritable problème qui a conduit à réduire les actions menées. Les séniors usagers du CCAS se sentent encore plus isolés depuis la réorganisation du travail dans les EHPA/EHPAD. Le personnel assure son travail très souvent en effectif réduit et n'a pas reçu de formation permettant de suivre et développer des projets créant du réseau.

Nous attendons de voir comment et quand les points urgents relevés seront solutionnés.

RAPPEL : rendez-vous le lundi 15 juin 2015

à partir de 15h30 sur l'Esplanade de la Mairie

pour continuer de défendre tous ces points

.

La CFDT, c'est s'engager pour vous défendre !

COMPTE RENDU RENDEZ VOUS AVEC LE  MAIRE DE CAEN
Tag(s) : #INFO CAEN

Partager cet article

Repost 0