Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Les agents de la Ville et du CCAS se sont déplacés ici ce soir pour attirer l'attention de la Municipalité sur leurs mécontentements

                                                                        POURQUOI ?

Des réorganisations du travail dans plusieurs directions et services ont été orchestrées depuis 2 à 3 ans pour s'inscrire dans un projet d'administration souhaité par les élus.

Nous abordons souvent avec l'administration les problèmes dans 3 grosses directions :

- La Direction des services aux retraités et personnes âgées, la Direction des Sports, la Direction de l'Education où les agents déplorent une concertation insatisfaisante et une forme de mépris quelques fois.

Ils représentent 1 tiers des environ 2700 agents de la Ville et du CCAS. Soit 900 agents mécontents qui parlent de souffrance au travail ou de mépris. Dans ces 1 tiers, c'est une majorité de femmes, avec des métiers difficiles physiquement dont la moyenne d'âge est supérieure à 46 ans, avec des problèmes de santé, connus et tus.

Il existe d'autres mécontents dans d'autres directions, comme à la Culture, à la DRH, les services mutualisés par exemple. Nous connaissons une part de leurs difficultés, mais les agents n'osent pas en parler ou se sont résignés et c'est dommage !

Les nouvelles organisations du travail, les nouveaux plannings avec des équipes à flux tendu, les taux d'emplois, les départs en retraite de titulaires remplacés par des contrats avenir, les taux de remplacements en restriction avec des Contrats Uniques d'Insertion ou des stagiaires de lycée qui servent à boucher les trous dans les plannings, tout cela contribuent à augmenter la charge de travail de chacun et à modifier fréquemment leur planning de travail bousculant trop souvent leur vie privée.

Les agents doivent s'adapter constamment au travail. Les formes de travail dans la fonction publique subissent l'influence des politiques et des citoyens dont les besoins croissent au rythme de leurs impôts. Le travail ne s'adapte pas aux agents, causant maladies professionnelles, pathologies, pénibilité, stress et risques psycho-sociaux en nette évolution.

Ces agents ici présents regrettent de ne plus être entendus sur des problèmes concrets de terrain, de même que les partenaires sociaux et nous la CFDT particulièrement. Alors écoutés, oui, entendus non !

Les élus mettent en place leurs politiques, leurs orientations mais oublient les moyens humains et financiers. Aujourd'hui, politiques de gauche comme de droite, veulent faire des économies sur le dos des agents dit d'exécution en réduisant leur nombre. Cela nous fait penser aux ménages les plus modestes qui se rationnent sur leur budget alimentation !

Les baisses de dotation de l'Etat aux Collectivités ne doivent pas être prétextes à la baisse des moyens pour fonctionner alors que les besoins en service public des citoyens sont croissants, notamment sur les plans du social et de l'éducation.

Alors ce soir, la CFDT se fait le porte-parole de leurs difficultés et demande une mise à plat, des réponses concrètes et des engagements des élus envers leurs employés.

 

Et notre parole étant celle des agents,elle ne mérite pas d'être considérée comme de la  "bouillie pour chien"

                                              

 

                             SE MOBILISE aux côtés de toutes et de tous !

DÉCLARATION DE LA CFDT A L'OCCASION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 30 SEPTEMBRE 2013

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :