Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

Lundi soir, la CFDT est intervenue au Conseil Municipal. C'était réclamé par des agents mécontents, déçus des politiques managériales, salariales et organisationnelles… C'est quand même près de 150 agents qui se sont relayés (certains finissaient tard ou reprenaient le soir).

 

Seule, une délégation de 10 personnes a pu entrer dans la salle. Les agents, restés en dehors de l'enceinte fermée de la mairie en raison d'une autre manifestation du "Collectif 14", auraient pourtant bien aimé s'exprimer, écouter notre déclaration (voir autre pièce jointe) et les réponses des élus.

Alors que nous dénoncions les conditions de travail de certains agents, Monsieur le Maire a souhaité nous rappeler les avancées salariales et organisationnelles qui ont été mises en place en faveur du personnel, parlant de la modernisation des services publiques et des satisfactions nationales à l'égard des mutualisations.

Nos propos n'avaient pas pour but de reprocher ces avancées qui sont aussi le fruit de nos revendications. Certaines n'ont pas abouti et nous n'avons pas toujours été d'accord avec les choix de la Municipalité, surtout ces derniers mois, mais il est clair que nous ne sommes pas restés les bras croisés en tant qu'élus du personnel.

Nos "enquêtes au travail", leurs résultats et notre insistance ont permis d'ouvrir la brèche et donner l'idée de créer un service "Qualité et Environnement au travail" et la mise en place d'une commission "risque psycho sociaux".

L'Agenda Social initié par cette majorité a généré environ 90 réunions auxquelles nous avons toujours répondu présents (sauf la dernière en date -début juillet 2013- car il n'y avait aucun élu présent alors que nous avions demandé un rdv pour leur exposer nos remarques sur les évaluations et les CAP).

Il est bien évident que nous ne sommes pas contre l'Agenda Social que nous avons nous-mêmes attendu, néanmoins, le dialogue et l'écoute que nous avons perçu en début de mandat a finalement laissé place à des réunions ressemblant plus à des informations descendantes sur les choix de la municipalité. Négocier est devenu plus difficile (exemple du RI accordé en 2013).

Par ailleurs, nous avions demandé à pouvoir intégrer des groupes de travail dans les Directions où des nouvelles organisations du travail devaient voir le jour. Un accord de principe a été donné mais dans les faits, zéro invitation.

C'est regrettable, car aujourd'hui, nous nous trouvons confrontés à certaines organisations qui ne tiennent pas la route, à part pour faire des économies de personnel, et qui sont au détriment de la santé et du bien-être au travail de certains agents, au détriment aussi des valeurs et savoir-faire de certains métiers.

La deprécarisation engagée était une demande de la CFDT de longue date. Voir des agents titularisés après parfois 20 ans de contrats en remplacements a été une grande satisfaction. Toutefois, ces agents comptaient déjà dans les effectifs des équipes, leur titularisation n'a pas augmenté le nombre d'agents au travail (secteur par secteur, c'est plus lisible), alors que la charge s'est agrandie et que les plages horaires de travail se sont élargies.

On nous a reproché lundi soir de ne pas aborder les problèmes dans les instances paritaires. A ce sujet, nous avons été obligés de ravaler notre colère, car s'il y a une chose qui ne peut pas nous être reproché c'est bien de relancer souvent les mêmes problématiques quand les situations n'ont pas trouvé de solutions. Certaines ont même empiré ces derniers mois.

Au final, nous ne sommes pas sortis convaincus des réponses politiques qui semblaient vouloir nous convaincre que tout va bien. Nous avons terminé notre intervention sur cette phrase : "si les agents qui se sont déplacés ce soir avaient pu avoir l'autorisation d'entrer au Conseil Municipal pour crier leur colère et expliquer leurs conditions de travail, nous ne sommes pas certains que vous dormiriez bien cette nuit !"

Quant à nous, ils nous arrivent réellement de mal dormir devant le vécu de certains au travail, mais notre engagement reste fort et, dans vos intérêts, nous avons demandé audience à Monsieur DURON, Madame FERET et Monsieur DETERVILLE dans les prochains jours.

          La CFDT se fera encore une fois le porte-parole de vos difficultés.

 

                            SE MOBILISE aux côtés de toutes et de tous !

 

ZOOM SUR LE CONSEIL MUNICIPAL DU 30 SEPTEMBRE 2013
Tag(s) : #INFO CAEN

Partager cet article

Repost 0